Focus sur l’antivol.

Entre l’année 2014 et l’année 2015, il est admis selon le Baromètre mondial du vol dans le commerce et la distribution publié par Checkpoint Systems que les vols en magasin ont représenté en France plus de 3,5 milliards d’euros. Une somme certes colossale. Or, force est d’admettre que 5 ans après, le bilan n’est pas plus rassurant … Bien au contraire, les récents évènements de l’hiver 2018 ont certainement alourdi ces chiffres déjà conséquents associant le vol à l’étalage aux mal-être des français … Car si en cette même année 2014 Checkpoint Systems publiait également un portrait type du voleur à l’étalage, il s’avère aujourd’hui qu’il est impossible de catégoriser ces personnes qui viennent de tous milieux et n’hésitent plus à transgresser la loi pour s’assurer un quotidien plus aisé. Tout cela au détriment des commerçants.
Alors pour protéger au mieux votre marchandise de ces attaques de plus en plus élaborées, il est nécessaire d’équiper judicieusement votre boutique. Voici donc trois types de systèmes antivols qui vous permettront de lutter efficacement contre ce véritable fléau qu’est le vol à l’étalage.

Système d’antivol avec technologie de radio-fréquence.

Fonctionnant sur le système de la radio-fréquence, ce type d’antivol est probablement l’un des plus sûrs et des plus utilisés dans les commerces. Cela puisqu’il permet, en couplant marqueur antivol et portique antivol adapté, d’envoyer un signal déclenchant une alarme sonore lors que le produit porteur du marqueur passe près du portique. Lequel doit bien évidemment être installé à la sortie du magasin.

Système d’antivol avec technologie acoustomagnétique.

Ce second système antivol fonctionne quant à lui à l’aide d’aimants et de vibrations. En effet, sur le même modèle que le système d’antivol avec technologie de radiofréquence, le passage du produit portant l’aimant près du portique entraîne une vibration qui elle-même déclenche un système d’alarme bruyant. Et qui peut momentanément destabiliser le voleur amateur.

Le cas contesté du système d’antivol avec technologie électromagnétique.

A vrai dire, il est possible d’équiper votre échoppe de système d’antivol avec technologie électromagnétique. Mais il s’avère que dans les faits, ce type de système semble bien moins efficace que celui à technologie acoustomagnétique, du fait de sa faible portée. Voilà pourquoi il tend aujourd’hui à tomber en désuétude au profit des technologies acoustomagnétiques et de radio-fréquence précédemment citées …

Corollaire humain des systèmes antivol : le vigile.

Enfin, n’hésitez pas à ajouter à la présence d’un système antivol fiable l’emploi d’un vigile qualifié. D’une part parce que son talent pour l’observation et son expérience pourraient réellement faire la différence. Mais aussi parce qu’en cas de vol avéré, il pourra intervenir et éviter tout débordement si le ton venait à monter …

En outre, si cet arsenal vous paraît couteux ou envahissant, songez que sa présence peut aussi être dissuasive pour un voleur malhabile ou peu assuré et vous éviter bien des déboires !

Cet article est une contribution libre rédigée par un auteur partenaire et non par la société elle-même.